Futuroscope (France)

Le Parc français du Futuroscope, dont les attractions sont basées sur le multimédia et les techniques cinématographiques, audiovisuelles et robotiques, va renouveler le contenus de cinq de ses pavillons dans les quatre années à venir. L'ancien Image Studio, le Kinémax, le Solido, l'Imax 3D et le Tapis Magique.

La mise en oeuvre de ces travaux ne dépend plus que de la décision du conseil général de la Vienne, propriétaire du parc, dont la société d'exploitation a désormais pour actionnaire principal la Compagnie des Alpes. Le programme d'investissement est de 46 millions d’Euros, le département est sollicité à hauteur de 8 millions d'euros pour la reprise et le réaménagement des bâtiments qui doivent accueillir les nouvelles attractions.

La question de la part des investissements qui sera récupérable sur le loyer payé au Département par la Compagnie des Alpes est posée. Le conseil de surveillance du parc a envoyé un signe fort, en votant à l'unanimité le plan quadriennal de renouvellement des attractions.

Avec ce plan, l'avenir du Futuroscope se décline autour du numérique, pour quelques-unes des salles Imax du Futuroscope, comme le Kinémax. La salle du Tapis Magique est quant à elle promise à une attraction à sensation majeure.

Situé dans le département de la Vienne, à 10 kilomètres au nord de Poitiers, sur les communes de Chasseneuil-du-Poitou et Jaunay-Clan, le parc du Futuroscope avec plus de 43 millions de visiteurs est le deuxième parc à thème de France en termes de fréquentation depuis son ouverture en 1987.

© 2013 Laurent Kot