Disneyland (USA)

Comme pour les bikers venus du fond des caves, il y a des gangs à Disneyland aux Etats-Unis.

Troupe de bandits mal famés en train de dealer de la drogue et des armes à feu ? Non, chez Disney on est loin de tout ça, même si là aussi il y a ces clubs à blousons cloutés…

A la mode depuis un petit moment, les super-fans se retrouvent en bande pour glorifier Disneyland d’une manière un peu particulière.

De nombreux fans se regroupent en « social clubs », véritables gangs où les amoureux de Disney arborent vestes de motards, tattoos et patches.

Disneyland (USA)

Il existe une vingtaine de gangs Disneyland. Chacun porte le nom d’une attraction ou d’un lieu du parc.

Les Neverlanders sont les précurseurs. Ajoute à ça les Walt’s Misfits ou les Hidden Mickeys et tu transformes complètement l’ambiance tasse qui tourne gentiment en Sons of Anarchy à dos de Dumbo volant.

Disneyland (USA)

Même si les flingues sont remplacés par des peluches et les sachets d’amphétamine par des lunch box à l’effigie de Dingo, ce genre de groupuscule n’est pas toujours vu d’un très bon oeil.

Certain salariés du parc affirment que ces groupes font peur au public, qu’ils dérangent sa tranquillité.

En attendant, ces fanatiques de Disney s’amusent à gribouiller sur leur veste en jean tout en se jurant fidélité par un pacte du sang.

Disneyland (USA)

Ces groupes de fans restent des passionnés. Des amoureux de l’univers Disney qui cherchent à partager leur hobby avec d’autres personnes.

S’ils se réapproprient l’imagerie des bikers, c’est pour mieux se reconnaître entre eux et éprouver leur passion pour l’univers de Mickey Mouse au travers d’une communauté.

Le parc Disneyland en Californie est le premier des parcs Disney, et le seul « royaume enchanté » conçu et vu par Walt Disney. Il a été inauguré le 17 juillet 1955.

© 2014 L.K - Ozy