Disneyland Paris (France)

« Space Mountain : Mission 2 », une des attractions phare du parc Disneyland Paris, sera fermé pour une réhabilitation complète à partir du 12 janvier et ce jusqu’au mois de juin 2015. Ouvert depuis le 1er juin 1995 sous le nom de « Space Mountain - De la Terre à la Lune », ce roller coaster indoor Vekoma a été une première fois réhabilité en 2005 pour devenir « Space Mountain : Mission 2 ».

Lors de cette première réhabilitation le circuit de 1000 mètres qui comporte 3 inversions n'a pas changé par rapport à l'original de 1995, la seule différence réside dans le départ qui se fait désormais depuis le bas du canon (départ en 1 seul temps au lieu des 2 temps de l'ancienne version). Les 5 trains à sonorisation embarquée conservent cependant la même vitesse (70 km/h), seule l'accélération via la catapulte électrique par câble de 22 mètres installée dans le canon incliné à 32° vers le haut du dôme de l’attraction situé à 32 mètres diffère des deux versions.

Disneyland Paris (France)

En 2005 le renouvellement de l'attraction faisait partie du plan de renouvellement qu'a mis en place André Lacroix lorsqu'il était à la tête d'Euro Disney SCA. Augmenter la fréquentation du resort en stagnation depuis plusieurs années a été la principale motivation pour redorer le blason de l'attraction. Les transformations apportées ont également été motivées par le fait de rendre l'attraction plus maintenable et plus populaire que l'était la version « Space Mountain - De la Terre à la Lune ». Seuls les décors de la file d'attente du parcours ont été changés.

Toujours basée en partie sur l'œuvre de Jules Verne, la version de 2005 peut être considérée comme une suite logique de l'ancienne.

Disneyland Paris (France)

« Après avoir emmené ses visiteurs vers la lune, Space Mountain envoie désormais ses visiteurs bien plus loin, aux confins de l'univers. La lune de Méliès a laissé sa place à une supernova, elle est maintenant considérée comme étant le premier astre sur le passage de la navette. »

De nombreux effets visuels ont fait leur apparition, tels que des météores en fusion, une comète glacée, ou encore un « hypergate » lumineux tourbillonnant. Une constellation d'étoiles en mouvement est également apparue dans le dôme de l'attraction. Une musique de l'attraction est composée par Michael Giacchino, auteur, entre autres, des musiques de la série Alias et du film d'animation Disney, Les Indestructibles.

Disneyland Paris (France)

Les visiteurs pénètrent dans le dôme et parcourent une série de coursives modernes ornées de photographies de phénomènes cosmiques, laissant imaginer comment sera le voyage. Le salon victorien du Baltimore Gun Club expose quant à lui les tableaux représentant le schéma du canon, mais aussi de la trajectoire vers une supernova. Dans la gare d'embarquement, les visiteurs embarquent dans des navettes platinées qui les emmènent dans le canon. Un compte à rebours se fait entendre, puis c'est la mise à feu. Le canon recalibré a visé au-delà de la lune, que le train croise rapidement.

Disneyland Paris (France)

Le voyage se fait à vive allure à travers les étoiles et les voyageurs frôlent une comète. Plus tard, dans un champ d'astéroïdes, la navette entre dans un looping et est envoyée par sa vitesse sur l'un des rochers de l'espace qu'elle percute et traverse. Après cela, traversant un ensemble constitué de planètes, elle effectue une vrille. Puis arrive l'objectif de l'excursion, la supernova, que les visiteurs peuvent observer en pleine explosion (explosion qui détruit les corps célestes aux alentours). Ensuite, c'est le retour vers la Terre qui commence. Sur le chemin de la navette se trouvent des astéroïdes en fusion qui la poussent à amorcer un fer à cheval, puis elle emprunte une hypergate représentée par des flash roses et blancs dans un amas de fumée. Elle entame son retour vers la terre en traversant un vortex, sorte de raccourci spatio-temporel semblable à une spirale rouge vive, qui la ramène directement au voisinage de la Terre. Comme dans l'ancienne version, l'Electro-de-Velocitor freine le bolide avant qu'il ne rejoigne la gare.

Disneyland Paris (France)

Si encore aucun détail précis n’a filtré sur cette nouvelle réhabilitation de 2015 gérée par les équipes d’Imagineering Disney, elle rentre dans la stratégie de Disneyland Paris de modernisée ses attractions et de continuer ainsi d’offrir une expérience de qualité à ses visiteurs.

Pour l’heure, rien n’indique un changement de la storyline. Hormis la remise en état des effets scénographiques et de la réfection du dôme, il se murmure que l’habitacle (coque) des 6 voitures que compose chaque train serait remplacée pour accueillir de nouveaux harnais de sécurité de nouvelle génération, toujours développés par le constructeur néerlandais Vekoma, bien plus confortable que ceux d’origines. Cependant les châssis resteraient eux inchangés. Rendez-vous est d’ores et déjà donné au mois de juin prochain pour découvrir cette nouvelle mouture de « Space Mountain ».

© 2014 K.L

Disneyland Paris (France)Disneyland Paris (France)Disneyland Paris (France)