Disneyland Paris (France)

Ce mardi soir c’est environ un tiers des 270 salariés de nuit du parc d’attractions français Disneyland Paris qui ont débrayés à partir de 22 heures, à la fermeture du site. Alors que les négociations annuelles obligatoires avec la direction du parc ont lieu ce jeudi, ils réclament une augmentation de leur prime de nuit, fixée aujourd’hui à 3 € bruts de l’heure.

En grande partie employés à la maintenance des soixante attractions du site. Celle-ci étaient toutefois opérationnels mercredi matin, les chefs d’équipe aillant eux-mêmes assurés la maintenance.

© 2015 LP