Réouverture de Big Thunder Mountain après un an de travaux !

Disneyland Paris (France)

Dans le cadre d’un vaste plan de réhabilitation du parc Disneyland Paris, Icône centrale de Frontierland et attraction très prisée des visiteurs, « Big Thunder Mountain » a fermé ses portes pendant plus d'un an, du 2 novembre 2015 au 17 décembre 2016. Une rénovation sans pareille, permettant de dévoiler de nouvelles surprises, dont une des plus « explosives » à ceux qui monteront à bord de ses trains.

Attraction de type montagnes russes, basé sur le thème des mines d'or du Far West, conçu par Walt Disney Imagineering, et construit par la société néerlandaise Vekoma (type MK900 Custom), Big Thunder Mountain est ouvert depuis le premier jour du parc, soit le 12 avril 1992.

Quelques données techniques : Le parcours de Big Thunder Muontain mesure un peu moins d’un kilomètre et demi, la vitesse de ses 6 trains de 5 tonnes chacun peut atteindre les 65 km /h. 5 sont utilisables en même temps, de sorte qu’il en ait un toujours en réserve. Si la montagne culmine à 33 mètres, l’attraction elle, n’excède pas les 22 mètres, son dénivelé le plus élevée est de 12 mètres. La sécurité des 30 passagers de chaque train est assurée par des lap bars (barres de sécurité) pneumatiques.

La montagne est constituée d'une armature métallique recouverte de ciment, elle a été enduite d'une peinture empêchant la formation de mousses et de lichens, un problème dû au climat humide.

« Situé en face du village de pionniers Thunder Mesa, la mine de Big Thunder Mountain (Montagne du Grand Tonnerre) a été abandonnée en raison de la malédiction d'origine indienne planant sur le lieu. Cette montagne est la résidence du Dieu Tonnerre, un aigle géant dont les "blancs" ont troublé le repos. Aussi l'esprit sacré a fait tarir le filon et écrouler la mine. »

Une importante réhabilitation intense et complexe, divisé en plusieurs phases, qui comprend à la fois la montagne, le lac et l’attraction en elle-même. Le circuit, l’électromécanique, les processus de commandes (automatisation), la mise aux normes de sécurité, la gare et ses deux quais, les six trains, le scénario, les effets spéciaux (originaux et inédits), ainsi que les sept animatronics ont entièrement été revus et mis à jour. Cactus plus vrais que nature, coyotes, chauve-souris... tout a été soigné dans les moindres détails.

Le lac River of the Far West a été totalement vidangé de ses 48.000 m3 d'eau, également revu techniquement avec rénovation des installations souterraines (notamment le circuit des bateaux à aube, le tunnel de Big Thunder Mountain, les fondations et la partie immergée de la montagne, le fond et le périmètre du lac…). Le bateaux Molly Brown a été placé en cale sèche pour rénovation.

La randonnée la plus dingue de l’Ouest se dévoile sous un jour inédit et l’on peu aisément parler d'une nouvelle expérience jamais vue auparavant ! Avec en surprise majeure, la scène finale de l’attraction, qui se déroule dans la 3ème remontées mécaniques (lift C), inspirée du modèle californien. Véritable prouesse technique, une fausse explosion à la dynamite au passage du train.  

La réhabilitation de Big Thunder Mountain s'inscrit pour Disneyland Paris dans un chantier de réhabilitation plus large avec pour objectif d'avoir un parc tout neuf pour son 25e anniversaire, au printemps prochain. 

© 2015 - 2016 Laurent kot

© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis
© Disneyland Paris - InsideDLParis

© Disneyland Paris - InsideDLParis


© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP
© DLP

© DLP