SeaWorld San Diego (USA)

Le parc d’attractions marin SeaWorld de San Diego a porté plainte ce mardi contre la Commission californienne du littoral. En octobre dernier, la Commission, qui est un organisme gouvernemental de protection du littoral et de l'océan, a émis une décision visant à interdire l’élevage d'orques en captivité.

SeaWorld, a gagné une grande partie de sa réputation grâce à un spectacle où ces animaux marins sautent, nagent et font des figures chorégraphiées. Le parc a annoncé au mois de novembre qu'il allait les annuler pour les remplacer progressivement par des attractions éducatives à partir de 2017, ce que réclamaient les défenseurs des animaux (voir notre article).

Dans sa plainte déposée au tribunal de San Diego, SeaWorld invoque le fait que « la Commission du littoral n'a pas l'autorité juridique ou l'expertise pour dicter la manière dont il faut prendre soin, nourrir ou élever des animaux en captivité ». La Commission n'aurait autorité « que sur l'environnement marin ou côtier y compris l'accès du grand public » au littoral, selon les avocats du parc marin.

Arguments immédiatement contredits par les associations de défense des animaux, affirmant au contraire que la Commission a pleine autorité sur les mammifères marins de Californie, y compris ceux qui vivent en captivité.

Une affaire à suivre, alors que les 11 parcs SeaWorld ont vu leurs fréquentations plongées, après la diffusion en 2013 du documentaire Blackfish, qui dénonçait la captivité des orques.

© 2015 WW / CTV News