Disneyland Paris (France)

Un homme a été intercepté ce jeudi aux alentours de 13h20 à l’entrée de l'Hôtel New York du célèbre parc d’attractions Disneyland Paris, alors qu’il passait le portique de sécurité, selon la presse locale. Il avait sur lui deux armes de poing, une boîte de cartouches de calibre 7,65 et un Coran.

Disneyland Paris (France)

Le portique de sécurité de l'Hôtel New York, où il avait effectué une réservation pour deux personnes, situé au bord du lac de Disney Village, s'est déclenché et a donné l'alerte lorsque l'individu l'a franchi. Il a été appréhendé par le service de sécurité de l'établissement puis remis à la police. Il n'aurait pas opposé de résistance. Une jeune femme qui l'accompagnait, qui s’avère être sa compagne, a pris la fuite.

En fin d’après-midi une femme interpellée a été relâchée. Après vérification, il ne s’agissait pas de la compagne du suspect, qui reste activement recherchée.

On apprenait vendredi matin, que la compagne avait finalement été interpellée à son tour dans la nuit et placée en garde à vue,

Un périmètre de sécurité a dans un premier temps a été installé à 16h30 autour de son véhicule pour être inspecté par les démineurs. Une dépanneuse est ressortie ensuite du parking chargée d'un monospace Opel noir, toujours selon la presse locale.

Disneyland Paris (France)

L'homme de 28 ans, est un Français originaire de Paris, il était connu des services de police pour une simple affaire de conduite sans permis, mais inconnu des services de renseignement.

La piste terroriste est désormais écartée par les enquêteurs, a par ailleurs poursuivi le parquet. Les vérifications effectuées dans différents lieux et sur la téléphonie n'ont pas permis d'établir un quelconque lien avec un acte terroriste. L'enquête pour un transport et une détention d'armes de catégorie B se poursuit classiquement.

En garde à vue, le jeune homme aurait expliqué aux enquêteurs avoir acquis ces armes illégalement il y a quelques années pour se protéger, car il avait peur pour sa sécurité. En cours de déménagement, il aurait provisoirement laissé ses affaires chez sa mère. Sauf les armes à feu, qu'elle ne voulait pas voir chez elle. Voilà pourquoi il les avait avec lui, même pour passer un week-end à Disneyland avec sa petite amie. La jeune femme interpellée aurait confirmé cette version. Tout comme sa mère, également entendue depuis par les policiers.

Placé en garde à vue depuis le début du week-end, il a été condamné ce mardi en comparution immédiate par la justice française à porter un bracelet électronique pendant six mois. Quinze mois de prison, dont neuf avec sursis, avaient été requis.

Le prévenu devra purger sa peine au domicile de sa mère. Le tribunal lui a aussi interdit de porter une arme soumise à autorisation pendant cinq ans.

Disneyland Paris (France)

L'individu est cogérant d'une brasserie du XIVe arrondissement parisien. Jeudi soir, plusieurs dizaines de personnes prenaient un verre dans cet établissement, où la nouvelle de l'arrestation a provoqué la stupéfaction.

Disneyland Paris (France)

« Lors du contrôle de sécurité habituel à l’entrée d’un hôtel, des armes ont été découvertes dans le bagage d’un individu au passage dans le détecteur à rayons X. La police a été aussitôt avertie et l’individu a été arrêté. Euro Disney collabore étroitement avec la police. La sécurité de nos visiteurs et de notre personnel est notre priorité absolue », a indiqué François Banon, vice-président chargé des relations extérieures à Disneyland Paris.

Le syndicat Unsa du personnel de Disneyland Paris a réclamé la réunion en urgence du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) pour évoquer la sécurité du personnel. La société Euro Disney emploie près de 15 000 salariés dans les parcs et hôtels de Disneyland Paris.

Disneyland Paris est le premier site touristique privé en Europe avec 14,8 millions de visiteurs en 2015. Les lieux touristiques les plus fréquentés sont identifiés comme des sites sensibles, alors que la France vit sous la menace d'attaques jihadistes après les attentats de janvier et novembre 2015.

© 2016 WW / HP / LP