Looping Group (France)

Début de ce mois de janvier on apprenait que le fonds d’investissement H.I.G. Capital France travaillait à son retrait du groupe français de parcs de loisirs Looping, qui détient 11 sites en Europe (Parc Bagatelle, La Mer de Sable, Pleasurewood Hills, Isla Mágica, … ). Avec ce retrait, Looping Group était donc à vendre.

Selon la presse spécialisée, celui-ci a un nouvel acquéreur, le fonds d'investissement belge Ergon Capital Partners III dont l'actionnaire principal est le groupe Bruxelles Lambert, alias le milliardaire belge Albert Frère, considéré comme l'homme le plus riche du royaume.

Ergon Capital Partners III dispose d'un portefeuille valorisé à 500 millions d'euros. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

C’est le 31 janvier 2011 que la Compagnie des Alpes (CDA) et le fonds d’investissement H.I.G. Capital France, réalisent la cession du contrôle de sept parcs de loisirs, Looping Group était né, avec pour objectif de devenir un des leaders européens des parcs à ancrage régional. À l’époque la CDA reste présente au capital de Looping à hauteur de 30 %, le consortium H.I.G. Capital détient le contrôle avec 70 % du capital.

En mai dernier, la CDA annonçait la cession des parcs Planète Sauvage et La Mer de Sable à Looping pour 15,4 millions d'euros.

© 2016 AW / WW