Walygator Parc (France)

Walygator, le parc d’attractions français de Maizières-lès-Metz en Lorraine, a été cédé ce vendredi 15 janvier au groupe espagnol de loisirs Aspro Parks, via sa filiale luxembourgeoise Continental Leisure Project (CLP).

Aspro Parks est créée en octobre 1991 en Espagne, initialement spécialisé dans les parcs marin et aquarium, le groupe gère aujourd’hui 41 sites de loisirs en Europe, dont 6 parcs d’attractions. En janvier 2015 Aspro Parks a notamment racheté, toujours via Continental Leisure Project, le parc Walibi Sud-Ouest et Dolfinarium Harderwijk au groupe français la Compagnie des Alpes.

La direction de Walygator, Jacqueline Lejeune et Franck Deglin, anciens propriétaires du parc lorrain, resteront présents autant que nécessaire pour accompagner les nouveaux acquéreurs.

Walygator Parc (France)

Les négociations ont débuté peu avant la Toussaint et se sont achevées ce vendredi soir avec la signature de l’acte de vente, dont le prix n’a pas été révélé.

« Nous avons redressé ce parc quand il était au plus bas. Depuis deux ans, il est bénéficiaire et nous avons injecté 10 millions d’euros », indique Mme Lejeune qui occupait la direction générale.

Rien ne devrait changés pour les salariés du site, les nouveaux investisseurs ont à cœur de continuer ce que l’ancienne direction a réalisé, et veulent faire progresser le parc. Walygator ouvrira bien le 2 avril prochain avec 1 à 2 millions d’euros d’investissement, de nouveaux spectacles, et la réfection, comme promis, du wooden coaster Anaconda, qui représente à lui seul 700 000 euros.

Walygator Parc (France)

Ouvert en 1989 sous le nom de Big Bang Schtroumpf, le parc a changé à plusieurs reprises de propriétaires. Walibi Schtroumpfs sous l’égide du groupe belge Walibi en 1991, suivi de Walibi Lorraine en 1998 avec la reprise par les américains de chez Premier Parks (Six Flags), et enfin Walygator en 2007 après l’acquisition par les frères Le Douarin du site.

Avec une fréquentation de plus de 800 000 visiteurs à son lancement, le parc a rapidement décliné et dû faire face à d’importantes difficultés financières, dû à une gestion plus que hasardeuse. A l’époque le passif s’élevait à 10 millions d’euros, les deux forains Claude et Didier Le Douarin ont d’ailleurs été mis en examen pour malversations fin 2014.

L’équipe d’investisseurs emmenée par Jacqueline Lejeune avait racheté Walygator en mars 2013, alors en redressement judiciaire. Le dossier retenu prévoyait un rachat de l'entreprise pour 200 000 euros, 2 millions d'euros d'investissement la première année et la reprise de dettes pour environ 1,5 millions d'euros.

La saison dernière Walygator a accueilli 420 000 visiteurs pesant un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Situé à Maizières-lès-Metz dans le département de la Moselle en région Lorraine, le parc Walygator propose une trentaine d’attractions pour toute la famille. Rendez-vous est d’ores et déjà donné le 2 avril prochaine pour une nouvelle saison, et de nouvelles aventures.

© 2016 Laurent Kot