Disneyland Paris (France)

Disneyland Paris a subi une baisse de fréquentation et des annulations de réservations après les attentats du 13 novembre, a indiqué ce mardi via un communiqué la société Euro Disney, exploitant du site, en annonçant un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 1,1%.

Euro Disney a vu les ventes de son premier trimestre décalé s'établir à 337,6 millions d'euros, contre 341,5 millions un an plus tôt.

« Nous avons constaté une forte demande jusqu'aux évènements du 13 novembre, suite auxquels nous avons enregistré des annulations de réservations durant la seconde moitié du trimestre. La destination a également été impactée par notre décision de fermer nos parcs à thèmes pendant quatre jours, en respect de la période de deuil national », a indiqué Tom Wolber, président d'Euro Disney S.A.S.

Disneyland Paris avait en effet décidé de fermer du samedi 14 au mardi 17 novembre inclus, une première pour le parc d'attractions ouvert depuis 1992.

Le parc fait état d'une baisse de 8% sur l'ensemble du trimestre. Cette baisse a été partiellement compensée par une augmentation de 4% de la dépense moyenne par visiteur (soit les dépenses liées aux entrées, à la restauration et aux marchandises), toujours selon le communiqué.

Ce sont surtout les Français, les Néerlandais et les Britanniques qui ont moins visité Disneyland au cours du trimestre, une baisse partiellement compensée par une augmentation du nombre de visiteurs espagnols.

Du côté des hôtels du site, le taux d'occupation s'affiche en baisse cumulée de 0,9 point pendant tout le trimestre, alors que la dépense moyenne par chambre a augmenté de 2%.

Euro Disney, qui enchaîne depuis des années les restructurations financières pour réduire sa dette, a été recapitalisée en 2015 à hauteur d'un milliard d'euros par sa maison mère américaine The Walt Disney Company, dans le but de poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie visant à améliorer la qualité de l'expérience des visiteurs.

© 2016 DLP / WW