Marineland Antibes (France)

Marineland, le plus grand parc marin et d’attractions d’Europe, rouvre ses portes ce lundi 21 mars, six mois après les inondations meurtrières qui ont touchés la Côte d’Azur.

En octobre dernier le parc d’Antibes avait été submergé par la boue et avait perdu une cinquantaine d’animaux dont des tortues marines et des loups de mer suite aux fortes intempéries. Comble de mal chance, l’orque Valentin de 19 ans est morte d’une « torsion de l’intestin », une enquête préliminaire avait été ouverte après la plainte de trois associations françaises pour « actes de cruauté envers les animaux ».

Propriété du groupe espagnol de loisirs Parques Reunidos, le Marineland d’Antibes en France renaît de ses cendres avec une approche plus didactique, une scénographie repensée. « Les visiteurs vont repartir avec des connaissances et une émotion », assure Arnaud Palu, nouveau directeur du parc, pour qui les animaux captifs peuvent être « de véritables ambassadeurs de leurs congénères », via un communiqué.

Les soigneurs qui était avant sur le bord du bassin des orques, se font plus discrets, laissant la place aux orques. Autre nouveauté, ce sont ces équipes de soigneurs pédagogues qui se promènent dans le parc allant au-devant des visiteurs avec des exposés sur les manchots ou les otaries.

Les parcs marins sont en pleine mutation, un nouveau souffle qui vient aussi des États-Unis où la célèbre chaîne de parcs SeaWorld, également assiégés par les défenseurs des animaux, a annoncé ce jeudi la fin de l’élevage d’orques en captivité. Les visiteurs pourront néanmoins continuer à les observer jusqu’à la disparition de la génération actuelle (voir notre article).

© 2016 WW