Walibi Belgium (Belgique)

La FGTB Horval a menacé mercredi de bloquer l’entrée de Walibi Belgium durant l’été prochain en raison d’un conflit social interne à l’entreprise, selon le quotidien local La Capitale (Sud Presse).

Le syndicat reproche à la direction du parc d’attractions d’avoir licencié son délégué au lendemain des récentes élections sociales sans motif et sans respecter la procédure légale, et dénonce la volonté de Walibi d’empêcher définitivement tout accès à l’entreprise à la FGTB. Le candidat de la FGTB élu a été licencié quatre jours après le résultat de ce scrutin, toujours selon La Capitale.

Des négociations ont également eu lieu avec le Groupe Compagnie des Alpes, auquel appartient le parc. Elles ont cependant abouti au même résultat.

La FGTB menace dès lors de bloquer l’entrée du parc à plusieurs reprises cet été durant toute une journée et de façon aléatoire. Le secrétaire général de la FGTB Marc Goblet s’est lui-même saisi du dossier et a interpellé, sans succès, le Premier ministre et bourgmestre de Wavre Charles Michel et le ministre de l’Emploi Kris Peeters sur cette situation.

« La direction de Walibi déplore le fait que la FGTB, à travers ses menaces, pénalise son personnel, ses visiteurs et en particulier les enfants qui rêvent d'une journée divertissante à Walibi », indique jeudi la direction du parc d'attractions dans un communiqué.

La direction de Walibi a précisé que le licenciement du délégué FGTB en question a été motivée par « un dossier étoffé faisant état de comportements inadaptés répétitifs à reprocher à la personne concernée ». « La direction regrette également que le départ de ce travailleur soit sorti de son contexte par une organisation syndicale. Elle insiste sur le fait que cette rupture de contrat n'est en aucun cas tournée contre la FGTB », précise encore Walibi.

Toutes les procédures et dispositions légales relatives au licenciement d'un travailleur ont été respectées, ajoute la direction.

© 2016 WW