Kolmården introduit une nouvelle demande de permis pour une réouverture de Wildfire en... 2018 !

Kolmården Park (Suède)

En octobre dernier une information faisait l'effet d’une bombe dans le milieu, une très très mauvaise nouvelle pour le parc d’attractions et animalier suédois Kolmården, ainsi que pour les amateurs de montagnes russes. 

La chaîne suédoise Sveriges Television rapportait que l’imposant, et déjà mondialement connu Wildfire, pouvait se voir être démonté ! En effet la justice a prononcé l’annulation du permis de construire de cette première montagne russe en bois à inversions d’Europe ouvert le 28 juin 2016.

En cause, des raisons environnementales (niveau sonore, risque d’incendie de forêt, ...). La Cour estime que l’attraction pourrait avoir un impact notable sur l’environnement et la faune. Elle pointe également du doigt le rapport et le plan établi par la municipalité de Norrköping (qui a délivré le permis de construire). Celui-ci ne serait pas assez détaillé sur les nuisances et les solutions à mettre en place. 

L’annulation du permis a entraîné la fermeture immédiate de Wildfire. Cette Cour de justice spécialisée ne permets pas d'aller en appel. La décision pourrait cependant être revue, si la municipalité et le parc remettent un rapport détaillé et un plan d’action satisfaisant en vue de l'obtention d'un nouveau permis. C'est aujourd'hui chose faite.

Selon l'association European Coaster Club, Kolmården aurait fait en ce début d'année une nouvelle demande de permis pour 2018. Une procédure qui peut prendre de 9 à 12 mois. 

Une ouverture en 2017 du déjà très mythique Wildfire reste donc pour l’heure juridiquement incertaine. Cependant, Kolmården ne désespère pas de pouvoir ouvrir Wildfire tout de même cette saison. En effet, le parc négocie en parallèle pour l'obtention d'un permis d'exploitation provisoire avec les autorités.

© 2017 Laurent kot / SVT