© Le Jardin d’Acclimatation

Inauguré par Napoléon III en 1869, situé en lisière du Bois de Boulogne, Le Jardin d’Acclimatation va subir une véritable métamorphose autour du thème « Paris et nature ». L’objectif est de moderniser le site tout en préservant la tradition. Une information Le Parisien.

Dix-huit nouvelles attractions prendront place d’ici deux ans. Les manèges existants seront rénovés pour s’harmoniser avec le nouveau thème du parc.

Les chaises volantes seront notamment agrémentées de fontaines. Plusieurs sont inspirés de l’univers de Jules Verne, à l’image de ces montgolfières qui offriront une vue panoramique sur le paysage alentour. Ou bien encore de ces machines à vapeur lancée à vitesse grand V au milieu des arbres. Exit les images caricaturales de l’Asie. Le dragon se transformera en tracteur express, en résonance avec le nouveau thème du parc « Paris et nature ».

Les gondoles chinoises se métamorphoseront en simples embarcations. Le carrousel trônera à l’entrée parc. La tour de l’horloge défiera les lois de l’apesanteur. Au total, il y a aura 48 attractions (au lieu de quarante) dont 18 nouvelles (3 seront réservées aux 14-16 ans), les 25 autres étant restaurées. Elles seront mieux réparties et mieux intégrées dans le paysage.

La moitié du budget de 22 M€ sera consacré aux attractions, le reste financera les travaux paysagers et la rénovation des bâtiments patrimoniaux qui devraient démarrer en octobre 2017 et durer entre deux ou cinq ans.

Côté restauration, la gestion des établissements sera entièrement reprise par le concessionnaire qui va se doter dès le mois de novembre d’un responsable chargé de superviser ce secteur. En novembre, Angelina laissera place à un café dont la décoration, à terme, sera inspirée de Jules Verne.

Le groupement constitué à 80 % par le groupe LVMH et à 20 % par la Compagnie des Alpes (Parc Astérix, Walibi, Futuroscope, le musée Grévin…), a vu sa concession renouvelée pour 25 ans par la mairie de Paris.

© 2016 LP / WW