Le promoteur de Breizh Land Parc attaque ses opposants en justice

© Breizh Land Parc

© Breizh Land Parc

Breizh Land Parc, le projet de parc d’attractions lancé il y a quatre ans en Bretagne, n’a toujours pas vu le jour en raison des procédures lancés par les riverains. La famille porteuse du projet a décidé de les attaquer à leur tour en justice. Une information Ouest-France.

Gilles Nizan dont la famille porte ce projet de parc à thème s'inspirant de l'imaginaire breton, a afficher sur le terrain prévu un permis d’aménager modificatif, afin d’apporter des adaptations mineures sur le nombre d'arbres plantés et la taille des places de stationnement. Une manière de montrer la volonté de la famille de proposer un parc qui convienne au plus grand nombre.

La famille qui a investi 1,4 million d’euros dans le projet va désormais assigner les opposants en justice pour absence d’intérêts légitimes. Des dommages et intérêts vont être réclamés.
Retardé par les recours des opposants,

Le projet Breizh Land Parc devait initialement voir le jour en 2016, sur un terrain de dix hectares à Surzur, dans le département du Morbihan.

© 2016 WW / OF