Quelques détails sur l'intégration de Mini-Europe au sein d'Europea

© NEO-Europea

© NEO-Europea

Ce mardi 20 décembre a eu lieu la présentation de la première phase du projet NEO, concernant le re-développement à l’horizon 2020 du plateau du Heysel à Bruxelles.

Comme annoncé il y a quelques semaines le parc aquatique Océade sera détruit 2018. Le parc de loisirs Mini-Europe intègre quant à lui le projet, aux côtés de Spirouland, futur parc d'attractions indoor, du complexe cinématographique Kinepolis, mais aussi d'une cité des enfants, un parc ludo-pédagogique plus orienté vers les sciences.

L’offre de loisirs du site sera co-financé par le consortium Unibail-Rodamco - BESIX - BPI, baptisé Europea, à hauteur de 10 millions d’euros, et par Mini-Europe qui injectera lui 4 millions d’euros dans l’opération.

Entièrement rénové, Mini-Europe sera agrandi de 4000 m². Le parc, qui présente des reproductions des plus célèbres monuments de l’Union européenne, ne fermera pas ses portes durant les travaux de réaménagement qui devraient démarrer d'ici 2019. L'offre du parc sera plus interactive et davantage mise en perspective par rapport à l'histoire européenne, le tout dans une atmosphère ludique. Il y aura aussi davantage d'animations événementielles et d'informations.

Mini-Europe sera dans le futur engagée dans un contrat de location avec Europea et non plus la Ville de Bruxelles comme jusqu'à présent.

© 2016 WW