Un programme haut en couleurs attend les visiteurs du Puy du Fou en 2017 !

© Puy du Fou

© Puy du Fou

Imaginez un instant, le 31 mars, lorsque les premiers hôtes de la « Cité Nocturne » seront invités à franchir la herse qui les conduira dans la majestueuse cour de « La Citadelle »… Nous, on s’y voit déjà !

Le 5ème hôtel du Puy du Fou, véritable cité médiévale fortifiée faite de bois épais et d’étoffes cossues, disposera de 448 lits répartis dans 74 chambres classiques et 26 chambres confort plus spacieuses. La « Cité Nocturne » proposera ainsi 400 chambres et 2000 lits au total !

Le Village XVIIIème va quant à lui connaitre une transformation importante ! Un immense carillon de 16 mètres de haut se dresse en ce moment entre les échoppes pittoresques des artisans, en plein cœur du village. À chaque représentation, ce monument insolite et spectaculaire déploiera ses quelques 70 cloches pour ravir petits et grands. Pendant une dizaine de minutes, vous pourrez admirer 4 comédiens voltigeurs évoluer au rythme de célèbres airs populaires du XVIIIème siècle, réorchestrés tout spécialement par le Puy du Fou.

Chers visiteurs, vos papilles ne sont pas en reste puisque 2 restaurants vont également voir le jour cette année ! Le premier, « L’Ecuyer Tranchant », se situera au sein même du nouvel hôtel : il plongera ses convives dans une authentique cuisine de château médiéval. Pour régaler les hôtes, des mets inspirés des tables du Moyen-Âge seront proposés, dont les fameuses poires à l’hypocras ou la fricassée de volaille « en barbouille ».

Côté Grand Parc, face au « Théâtre des Géants » que vous connaissez désormais, « La Mijoterie du Roy Henry » vous accueillera dans un somptueux décor Renaissance sur les pas d’Henry IV et de son Béarn natal. Tapas, jambon cru à la découpe, pièces de viande, pistachier d’abricot, crème à la fleur d’oranger seront notamment au menu de ce restaurant proposant jusqu’à 800 couverts.

Outre ces 4 créations originales, de nombreuses évolutions seront perceptibles dans les spectacles du Grand Parc et à la « Cinéscénie ». À vous d’avoir l’œil ! Mais pour le découvrir, il faudra s’armer de patience en attendant la réouverture du Puy du Fou, le 1er avril…

©  2017 PF

© Puy du Fou© Puy du Fou

© Puy du Fou