Un retracking RMC pour Hurler à Kings Dominion

© Amanda B.

© Amanda B.

Hurler, le classique du parc d’attractions américain de Richmond en Virginie, Kings Dominion, est fermé depuis fin 2015 dans le cadre d’une sérieuse cure de jouvence.

Montagne russe en bois construite en 1994 par International Coasters, Inc. et équipé de trains de chez Philadelphia Toboggan Company (PTC), Hurler se verra cette année subir une réhabilitation bien méritée.

Hurler dispose d’un parcours à caractère familial de 963 mètres, la vitesse de ses deux trains n’excède pas les 80 km/h, atteint notamment grâce à la remontée mécanique culminant à 25 mètres.

Si le parc ne l'a pas encore annoncé officiellement, c’est pourtant totalement réhabilité par la société Rocky Mountain Construction (RMC), reconnu pour ses audacieuses réalisations, que Hurler devrait revenir en 2018. Comme en atteste le cliché de l’engin de chantier RMC, repéré par John Kleindl dans les backstages du parc (voir ci-dessous).

Le roller coaster se verra par conséquent infliger une sérieuse réhabilitation en profondeur, partiellement reconstruit avec notamment un retracking complet. Les rails seront remplacés par des rails entièrement en acier, ainsi que l’ajout de différentes figures, dont des inversions.

Situé à Doswell, à 37 km au nord de Richmond en Virginie, aux États-Unis, et 134 km au sud de Washington DC. Kings Dominion est actuellement la propriété de Cedar Fair Entertainment. Le parc a ouvert la saison dernière en guise de nouveauté une nouvelle attraction à sensations, Delirium.

Un projet encore secret à suivre, sachant que c’est le deuxième wooden coaster au sein du groupe Cedar Fair a entamé un retraking RMC. A savoir, Mean Streak du parc Cedar Point dans l’Ohio, là aussi dans la discrétion.

© 2017 WW

© John Kleindl

© John Kleindl

© TT

© TT

Vidéo d'illustration :