Le Puy du Fou vise un développement à l'international

© Puy du Fou

© Puy du Fou

Le parc de loisirs du Puy du Fou à thématique historique situé en Vendée, a annoncé mardi à Paris viser l'ouverture de trois parcs dans le monde à horizon 2027. Deuxième parc d'attractions français en termes de fréquentation derrière Disneyland Paris, le Puy du Fou a accueilli 2,2 millions de visiteurs l'an dernier, soit une hausse de 8%.

« En cinq ans, le parc a doublé son chiffre d'affaires et le nombre de visiteurs a lui progressé de 30% en trois ans », s'est félicité Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou. Le bénéfice du parc représente 8 à 9% du chiffre d'affaires. La grande majorité (86%) des visiteurs est française, à 40% originaire du Grand Ouest, quand 14% est représentée par les Belges, les Britanniques ou encore les Néerlandais.

A terme, l'objectif du Puy du Fou est d'attirer davantage la clientèle internationale, notamment la clientèle chinoise, souligne M. de Villiers.

Pour ses 40 ans en 2017, le parc prévoit de lancer de nouvelles attractions et d'ouvrir deux nouveaux restaurants, un nouvel hôtel, s'appuyant sur une enveloppe d'investissement « record » de 30 millions d'euros.

Le Puy du Fou s'offre également un cinquième hôtel à thème, La Citadelle, construction d'inspiration médiévale, avec façades à colombages, pour un montant de 15,5 millions d'euros. Il compte 74 chambres (448 lits), portant le parc hôtelier du Puy du Fou à 400 chambres et 2.000 lits.

Après les Pays-Bas, l'Angleterre ou encore la Russie en tant que prestataire, le Puy du Fou envisage un virage important. Avec pour objectif d'ouvrir trois parcs Puy du Fou dans le monde d'ici à 10 ans, notamment en Espagne dans la région de Tolède et en Chine.

Le projet de parc en Espagne, basé sur l'histoire de ce pays, représente un investissement de 140 millions d'euros et devrait voir le jour en 2021, avec un début de construction en 2019. Le projet de parc en Chine, qui retracerait l'histoire de ce pays, représente-lui un investissement de 300 millions d'euros, pour une ouverture à horizon 2025.

© 2017 PF / WW