Le parc aquatique français Splashworld en redressement judiciaire

© DR

© DR

Alors que la nouvelle saison de Splashworld doit bientôt débuter, la société Les Parcs du Sud, qui exploite le parc aquatique à Monteux, vient d'être placée en redressement judiciaire par un jugement du tribunal de commerce d'Avignon. Par conséquent, dans le même jugement, elle vient d'être déclarée en cessation de paiement.

Si la société a décidé de faire appel du jugement, elle perd néanmoins les manettes : le tribunal de commerce a décidé d'étendre les pouvoirs décisionnaires de l'administrateur judiciaire. Celui-ci, déjà, assistait ce débiteur dans tous ses actes de gestion, quand Les Parcs du Sud avait été placée en procédure de sauvegarde, à sa demande, en janvier dernier.

La direction s'oppose et conteste fermement le jugement de ce mercredi, considéré par ceux-ci comme injustifié, peut-on lire dans les colonnes du journal La Provence.

Le fait déclencheur du placement en redressement judiciaire, c'est le non-paiement de deux échéances du crédit-vendeur (3,6 M€ sur vingt ans), que la communauté de communes des Sorgues du Comtat a accordé aux Parcs du Sud quand la société a acquis en mars 2014 le terrain pour construire le parc. Les deux échéances, celles de septembre 2015 et celle de septembre 2016, d'un montant chacune de 183 470 € chacune, n'ont pas été honorées.

Par ailleurs, l'entreprise a fait état d'une augmentation de capital de 6 M€, passant de 5,8 à 11,8 M€, par l'apport d'un actionnaire, la société turque Polin waterparks, constructeur de la plupart des toboggans du parc aquatique.

Cet apport de fonds a permis d'investir pour la construction de nouvelles attractions et aménagements (près de 4 M€), préalables à l'ouverture du parc pour cette nouvelle saison.

Initialement prévu pour le 3 juin prochain, celle-ci est cependant reportée au 24 juin en raison d'un retard dans la réalisation des travaux.

© 2017 WW / LP