Plan d'investissements de Walibi, les riverains réagissent ! 

© WB

© WB

Comme il fallait s’y attendre, les riverains ont réagi face à l’annonce du nouveau plan investissements à hauteur de 100 millions d’euros de Walibi Belgium. Dans un communiqué, l’ASBL Les Versants de la Dyle demande des aménagements, notamment sur le plan acoustique.

Les riverains s’étonnent que ce projet n’ait pas été évoqué lors des dernières réunions du Comité de Concertation et ne figure pas à l’ordre du jour du Comité de ce jeudi 29 juin 2017.

Ils notent que cet investissement se traduira par l’arrivée de dix nouvelles attractions importantes, dont quatre montagnes russes, par définition très bruyantes. De plus, pour accueillir ces nouveautés, le parc s’étendra sur 4 hectares et demi supplémentaires.

Ils comprennent aussi l’intérêt, sinon la nécessité, pour une société commerciale comme Walibi, d’investir dans le renouvellement de l’image et des attractions du parc.

Néanmoins ils rappellent à cette occasion que le parc est soumis à des conditions d’exploitation, particulièrement les niveaux de bruit qui, aujourd’hui, frôlent déjà les limites autorisées.

C’est pourquoi ils demanderont, lors de la réunion officielle prévue le 29 juin, que préalablement à toute demande de permis, le modèle acoustique existant intègre d’une part toutes les nouvelles attractions, et d’autre part l’accroissement annoncé du nombre de visiteurs.

Si le nouveau modèle acoustique recalculé démontre que les limites seront inévitablement dépassées, il y aura lieu pour l’exploitant d’adapter le projet. Les riverains demandent également que l’impact des nouvelles attractions sur le cadre paysager soit analysé de manière approfondie dans le cadre d’une étude d’incidence.

Une situation qui était malheureusement à prévoir et que l’on sentait venir. Les riverains du parc d’attractions belge étant des plus difficiles. Nul doute que nous aurons droit, comme à l’accoutumée, a une farandole de recours en tout genre et d’épisodes à rebondissements.  

© 2017 LK / SP