Des investisseurs chinois sur le projet français Heroic Land

© Heroic Land

© Heroic Land

Lors du dernier conseil communautaire de l’agglomération Grand Calais Terres et mers le 29 juin dernier, la présidente Natacha Bouchart a évoqué, dans le cadre du projet Heroic Land, une visite d’investisseurs sur le terrain.

Si une clause de confidentialité empêche de dévoiler l’identité du groupe, la présidente précise toutefois qu’il s’agit d’un groupe chinois, qui possède une vingtaine de parcs d’attractions en Chine, selon le quotidien La Voix du Nord, dans son édition en ligne de ce 12 juillet.

Le groupe serait actuellement en train de vérifier tous les aspects du dossier qu’on lui a transmis. Car ce groupe fabrique aussi des attractions, ils veulent avoir une vue d’ensemble sur tout le dossier. Et pourquoi pas y ajouter leurs propres créations.

Les premiers contacts ont été pris lors du voyage des élus calaisiens en Chine, en octobre dernier. S’ils ont évoqué sur place des possibilités de jumelage, l’importation d’imprimantes 3D ou la dentelle, le projet Heroic Land était aussi au programme.

Pour que Heroic Land sorte de terre, la société IDID qui porte le projet a besoin de 90 millions de fonds privés afin de pouvoir emprunter les 180 autres millions et boucler le budget prévisionnel annoncé de 270 millions (lire ci-dessous). Le groupe Chinois investiraient sur une partie des 90 millions. Celui-ci serait intéressé par une première incursion sur le marché européen.

Autant dire qu’on est pas encore au bout du tunnel. Déjà six ans d’attente et 90 millions d’euros à trouver, si le projet arrive à se concrétiser un jour.

© 2017 WW / LVD