Parc Spirou, la première pierre enfin posée !

© Parc Spirou

© Parc Spirou

Depuis le temps qu’on l’attendait voilà, c’est fait. C’est le lundi 3 juillet après-midi à Monteux, en région Provence-Alpes-Côte d'Azure, qu’a été posée la première pierre du Parc Spirou. En présence du maire de Monteux Christian Gros, le président de la région PACA Renaud Muselier ainsi que du directeur du futur parc Daniel Beliard

Véritable parc à thème de 8 hectares situé à côté du parc aquatique Splashworld, dédié à l’univers de la bande-dessinée, le Parc Spirou mettra également en lumière l’ensemble des personnages des auteurs de Spirou et Fantasio, tels que le Marsupilami, Gaston Lagaffe ou encore Lucky Luke.

© Parc Spirou

© Parc Spirou

Une quinzaine d'attractions familiales sont au programme dans une première phase, dont trois grands huit, tous du constructeur allemand Zierer

Le premier, dénommé, Racing Gallery (ESC Custom), représente une course de voiture avec la vitesse du départ et les virages serrés d'un parcours de 535 mètres de longueur, pour une hauteur maximum de 22 mètres. La vitesse annoncée de ses deux trains et de 75 km/h et d'un capacité de 900 personnes par heure.

On retrouve ensuite La Mine d'or des Daltons (Force Two), un grand huit à destination des petits et des familles. Un parcours de 222 mètres à 46 km/h.   

Et enfin Le Nid du Marsupilami, annoncée comme la pièce  majeure du parc. C'est le second exemplaire au monde de Tower Speed Coaster (très ressemblant au modèle Euro-Fighter de Gerstlauer), après Impulse ouvert en 2015 à Knoebels aux Etats-Unis. 

Le Nid du Marsupilami proposera un parcours de 602 mètres ponctué de 4 inversions. La remontée mécanique verticale de 30 mètres permettras une vitesse de 88 km/h pour les 3 trains courts de 8 passagers chacun.

Photo d'illustration. Impulse à Knoebels aux Etats-Unis © Knoebels

Photo d'illustration. Impulse à Knoebels aux Etats-Unis © Knoebels

Au rayon sensations fortes, on retrouve le Fantacoptère Express. Une attraction de type Star Shape, toujours de chez Zierer. Une expérience incroyable qui vous propulse à 29 mètres de haut, les pieds dans le vide en vous faisant tournoyer à 100 km/h.

Egalement dans la gamme, l'Arbre de Spip. Un duo de tours de chutes rotatives Zierer, avec balancements, de 12 mètres de haut.

Plus familial, Champignac Express, un manège de type Chaises Volantes (Wave Swinger - Zierer) de 56 places. Un grand classique, sur lesquels les sièges sont suspendus depuis le haut au bout de chaînes métalliques. Lors de la rotation, avec la vitesse les chaises sont inclinées vers l'extérieur par la force centrifuge. 

L'Aventures Africaines, quant à elle, proposera un parcours scénique de 240 mètres de long en 4x4, ponctué de 9 scènes et de nombreux animatroniques. Une réalisation de la société allemande spécialisée Heimotion.

En intérieur, Mission to the Moon est un simulateur dynamique 3D de 48 places, pourvu d'un écran à 360°.

Il vous sera aussi loisible de suivre Les aventures de Gaston. Un Cinéma Dynamique 5D bourré d'effets spéciaux de type Stargazer Motion Theatre de l'entreprise britannique Simworx.

Dinosaur Island de sont côté est annoncé comme un tunnel immersif (Immersive Tunnel 4D) de 23 mètres, conçu par Simworks et le studio d'animation belge Dreamwall.

En voiture avec Fantasio, toujours en famille. Un Kontiki Zierer, un peu similaire au Rockin' Tug de chez Zamperla, plus connu. La nacelle posée sur un rail en forme de U de 17 mètres de long fait des va-et-vient, tout en effectuant un mouvement circulaire. 

Le Train des Cimes, transportera lui, dans son univers, ses passagers à bord de 8 véhicules de 2 personnes à 28 km/h.

Encore du divertissements, avec le musée de L'histoire du Journal de Spirou, pourvu de 7 écrans géants, et l'amphithéâtre extérieur de 750 place qui hébergera un spectacle de cascades et de performances. 

Le parc possédera également dans son cadre typique du monde de la bande dessinée et de l'animation, huit boutiques et six points de restauration.

Annoncé par les éditions Dupuis en 2013, pour une ouverture initialement programmée en 2015, le projet a pris deux ans de retard, pour des questions d'investissements financier. Coût du parc, 84 millions d'euros sur sept ans, dont 40 avant l'ouverture pour la première tranche. Le parc se veut « compact » et « familial », 500.000 visiteurs sont attendus la première année.

L’ouverture est attestée cette fois pour l’été prochain, ce qui risque d’être un peu juste si on souhaite vraiment un parc qui ne ressemble pas à une fête foraine avec des attractions posées à même le tarmac.

© 2017 WW

© Parc Spirou© Parc Spirou© Parc Spirou

© Parc Spirou