Des nouvelles attractions dont un grand huit pour Le Jardin d'Acclimatation

Les turbines d’avion © Le Jardin d’Acclimatation

Les turbines d’avion © Le Jardin d’Acclimatation

Ce lundi 4 septembre débute un énorme chantier pour Le Jardin d’Acclimatation, obligeant la fermeture de 30% des 18 ha du célèbre parc de loisirs parisien. Une fermeture qui touche toute la partie nord, avec les anciens manèges et les équipements des années 1960, des Sablons à Saint-James, c’est-à-dire sur près de 900 m de long.

La réouverture de l’espace est programmée pour dans huit mois, le 1er mai, avec pas mal de surprises.

Avec le renouvellement de la concession décidée en septembre 2016 par le Conseil de Paris, la gestion du parc pour les 25 nouvelles années est confiée à un groupement constitué à 80 % par le groupe LVMH et à 20 % par la Compagnie des Alpes (Parc Astérix, Walibi, Futuroscope, musée Grévin…). Ce qui permet de faire des investissements considérables à hauteur de 60 millions d'euros.

Selon les exigences de la Ville, ces investissements concernent la refonte du siècle du parc, de l’entrée du site (avec les nouveaux impératifs de sécurité), aux manèges, en passant par les aménagements du parc, les activités pour les 180 000 scolaires et enfants des centres aérés (avec notamment des drones) et les équipements pour le personnel.

« L’idée, est de tout remettre à niveau sans perdre les éléments traditionnels du parc », affirme Marc-Antoine Jamet, au quotidien Le Parisien. Le petit train fera toujours son éternel trajet au départ de la porte Maillot. Les grandes perspectives seront conservées, les abords de la rivière enchantée conserveront leur aspect bon enfant et aventureux. Mais aussi pas mal de nouveautés, 25 M€ seront investis dans 17 nouvelles attractions.

Tout sera harmoniser autour d’une même thématique « Steampunk », décrit la direction du jardin. Les visiteurs découvriront un univers inspiré de Jules Verne ou de Hugo Cabret, avec une architecture du XIXe siècle, ses cuivres et ses bronzes, ses poutres métalliques dans le style Eiffel comme un futur qui ne s’est jamais réalisé… Le dragon emblématique du parc sera revu et corrigé. Les montages russes prendront des airs de machine à vapeur.

L’astrolabe © Le Jardin d’Acclimatation

L’astrolabe © Le Jardin d’Acclimatation

On comptera notamment L'Astrolabe, un Crazy Frogs du spécialiste espagnol de manège transportable Safeco Rides. Le Jardin d’Acclimatation accueillera aussi un tout nouveau grand huit, un Bobsled Coaster du constructeur allemand Gerstlauer qui s’élèvera à 12 m de haut et aura des allures de turbines d’avion…

Le patrimoine architectural sera remis en valeur. L’immense structure de la volière historique restera en place. Mais ses aménagements intérieurs permettront de s’ouvrir à cinq thématiques (comme les cinq continents) et de s’enrichir ainsi de nouveaux occupants plus exotiques. L’ensemble des bâtiments historiques seront ainsi réhabilités pour 30 M€.

Les volières rénovées © Le Jardin d’Acclimatation

Les volières rénovées © Le Jardin d’Acclimatation

L’objectif très ambitieux de la direction est de conquérir la troisième place du podium des parcs de loisirs français, derrière Disneyland Paris et le Parc Astérix, et passer ainsi de 2 millions de visiteurs par an à plus de 3 millions.

Un tout nouveau forfait « All access » sera ainsi proposé autour de 29 €. Le billet d’entrée des adultes fera quant à lui un bond, passant de 3,50 € à 5 €.

© 2017 WW / LP

© Le Jardin d’Acclimatation

© Le Jardin d’Acclimatation