La Ronde (Canada)

Alors que le parc d’attractions La Ronde (Groupe Six Flags) situé à Montréal, refuse toujours d'expliquer la fermeture prolongée du wooden coaster « Le Monstre » cet été, La Presse a appris que ce sont d'importantes craintes quant à la sécurité des nouveaux trains qui ont forcé la mise au rancart de l'attraction-vedette du parc d'attractions.

Lors du remplacement des équipements, la direction du parc aurait favorisé l'achat de nouveaux trains PTC (Philadelphia Toboggan Coasters, Inc) beaucoup trop lourds, que certains ont jugé dangereux lors de tests effectués sur la structure.

Depuis le début de l'été, plusieurs clients ont exprimé leur mécontentement dans les médias ou sur les réseaux sociaux quant à la fermeture de l'attraction. Dans sa promotion, La Ronde affirme elle-même que Le Monstre demeure son attraction-vedette, offrant des «frissons à coup sûr». L'imposante structure en bois est la plus haute montagne russe double en bois du monde.

Mais le groupe Six Flags, qui a racheté La Ronde en 2001, a refusé à répétition de fournir des explications sur cette fermeture.

De source sûre, le quotidien La Presse a toutefois pu confirmer que le problème est apparu après l'achat de nouveaux trains pour l’attraction.

Les vieux trains étaient arrivés à la fin de leur vie utile. Un ingénieur travaillant pour La Ronde aurait recommandé l'achat de trains plus gros et plus lourds que les originaux. Certains membres de la direction ont décidé d'aller de l'avant.

Après la livraison, lors de tests de sécurité effectués sur la structure du Monstre, les nouveaux trains auraient fait déclencher des mécanismes de sécurité automatiques du manège. L'inquiétude s'est immédiatement propagée à plusieurs personnes qui connaissent bien le fonctionnement des montagnes russes et qui ont imposé sa fermeture.

Ces mécanismes sont justement installés pour détecter à l'avance toute anomalie et empêcher qu'un accident survienne alors que des clients sont à bord. Un poids trop élevé par rapport à ce qui a été prévu lors de la construction peut faire forcer la structure ou provoquer une défaillance.

Suite incertaine, à l'interne, selon nos informations, tout le monde n'est pas d'accord sur la marche à suivre, ce qui pourrait retarder la réouverture. Certains croient que la structure peut fonctionner avec les nouveaux wagons, d'autres craignent pour la sécurité des usagers ballottés à haute vitesse.

«Les mécaniciens ont dit à leur boss que les trains sont trop lourds et que c'est un problème, ça fait déclencher les safety. Mais il y avait un ingénieur qui disait que ça devrait pouvoir marcher. Là, ils font toutes sortes de tests», résume une source bien au fait du dossier.

Ce Jeudi 15 août, une porte-parole de l'entreprise s'est limitée à un commentaire laconique par courriel lorsqu'interrogée à ce sujet.

«Notre manège Le Monstre a été récemment fermé pour des travaux d'entretien. Les travaux sont toujours en cours et nous espérons pouvoir rouvrir l'attraction prochainement. Il est à noter que nous n'avons pas d'autres commentaires à formuler pour l'instant», a écrit Catherine Tremblay, chef de division des communications.

La semaine dernière, celle-ci avait fait parvenir un courriel au quotidien La Presse dans lequel elle ajoutait que l'entreprise ne donne pas de «détails spécifiques sur l'entretien des manèges». La station de radio 98,5 a aussi tenté d'en savoir plus, sans obtenir d'information de l'entreprise.

© 2013 Vincent Larouche