La Vallée des singes (France)

A l’occasion des 15 ans de la Vallée des singes, son directeur Emmanuel le Grelle mesure le chemin parcouru et le succès jamais entamé du parc poitevin devenu depuis une référence européenne.

14 juillet 1998. La météo un peu fraîche n'a pas arrêté les visiteurs. Ils sont près de 2.500 à se presser sur les chemins justes tracés de la Vallée des singes qui ouvre ses portes pour la première fois ce mardi. « Certains terrains étaient boueux, il y avait peu d'arbres et moins d'une vingtaine de personnes travaillaient sur le parc. Ce jour-là, nous avons été assez rapidement débordés », se souvient Emmanuel le Grelle, directeur de la Vallée des singes. Pourtant, les meilleurs spécialistes ont présidé à la naissance de ce parc animalier poitevin.

Des spécialistes des primates venus des Pays-Bas. « Quand le conseil général, initiateur du projet à l'époque m'a mis aux commandes du site, j'ai fait appel à Wim Mager, fondateur et directeur du parc aux primates d'Apenheul aux Pays Bas, et à son directeur technique et zoologique, Jan Vermeer qui ont accepté de relever le challenge. » Grâce à leurs réseaux et à leurs expériences, la Vallée se veut un parc au concept nature, respectueux de l'environnement mais surtout du bien-être des animaux. 18 espèces de singes, dont déjà les gorilles, y sont présentés dès l'inauguration. « Il s'est écoulé moins d'un an entre le premier coup de pelle du chantier et l'ouverture mais nous nous sommes accrochés à ce projet avec peut-être quelquefois une part d'inconscience. »

Une inconscience qui paye. Quinze ans après, la Vallée des singes accueille 180.000 visiteurs par an et présente une trentaine d'espèces de primates. Les naissances s'y succèdent, même au sein de variétés ou d'individus dont la reproduction semble difficile voire impossible.

Le plus grand groupe de bonobos. « Ce qui est gratifiant, c'est qu'aujourd'hui au niveau européen, la Vallée des singes est une référence en matière de parc animalier. Nous sommes également partenaires du programme d'élevage des gorilles et avec 17 individus, nous détenons actuellement le plus grand groupe de bonobos en captivité. Au-delà d'être un simple site de loisirs, le parc a pour vocation d'être un site de sensibilisation et de protection de la nature et des primates », reprend Emmanuel le Grelle. Juste à l'âge de l'adolescence, la Vallée des singes n'a déjà pas besoin qu'on lui apprenne à faire la grimace.

La vallée des singes, parc animalier situé à Romagne dans le départementt de la Vienne, France.

© 2013 Delphine Léger

Photos: La Vallée des singes
Photos: La Vallée des singesPhotos: La Vallée des singes
Photos: La Vallée des singesPhotos: La Vallée des singesPhotos: La Vallée des singes
Photos: La Vallée des singesPhotos: La Vallée des singesPhotos: La Vallée des singes

Photos: La Vallée des singes